68 rue de Tivoli, 57070 Metz
+33 6 47 87 72 77
Du Mardi au Jeudi de 17h à 20h. Les Vendredi et Samedi de 14h à 20h.
Céline Thiriat, Sophrologue à Metz
 
Céline Thiriat, Sophrologue à Metz

1°) C’est quoi le syndrome de l’imposteur ?

Le syndrome de l’imposteur reflète un profond manque de confiance en soi, d’estime de soi et d‘acceptation de soi.

Il se manifeste à trois niveaux :

  • L’impression de tromper son entourage, de porter un masque, de se présenter comme une façade ou une présentation de soi qui ne serait pas en accord avec le ressenti réel. Ce masque peut se retrouver dans les domaines professionnels, dans l'environnement familial, dans les compétences sociales, l'apparence physique ou les activités sportives.
  • L’impression de « méprise » la personne a tendance à tout remettre à la chance, au hasard. De ce fait les personnes qui présentent le syndrome de l’imposteur ont tendance à ne pas accorder d’importance aux compétences qu’elles mettent en œuvre, à se sous-estimer, à ne pas se sentir confiant vis-à-vis d’une activité nouvelle, à expliquer leur succès par des causes liées au hasard, à la chance ou aux relations et rejettent les retours positifs de la part des autres.
  • Et la peur d’être démasqué par leur entourage

 

2°) Pourquoi souffre-t-on du syndrome de l’imposteur ?

Les personnes qui souffrent de ce syndrome ont :

  • Une tendance innée à se comparer aux autres liée à un fort besoin d'approbation
  • Intégré un certain nombre de messages durant l’enfance (éducation, contexte familial)
  • Ces messages portaient essentiellement sur la performance, l’ambition, la réussite, l’intelligence
  • Le manque de reconnaissance des réussites

Les personnes ont intégré ces messages comme des commandements et vont donner naissance à des croyances plutôt irrationnelles et défavorables au bien-être.

                             

3°) Et la sophrologie dans tout ça ?

Identifier l’origine du syndrome de l’imposteur n’est pas suffisant pour le surmonter. Le travail en sophrologie sera bien entendu introspectif initialement et consistera à :

  • Identifier les croyances sous-jacentes, puis à relativiser pour retrouver une bonne estime de soi
  • Travailler sur les peurs et les besoins (besoin d’être remarquable, peur de l’échec, peur de la réussite, peur du rejet…)
  • Mettre en mot le sentiment d’imposture
  • Identifier le positif
  • Confiance et estime de soi
  • L’acceptation inconditionnelle de soi.

T

Tout être humain est faillible et peut être amené à se comporter de manière maladroite, mais cela n’enlève en rien sa valeur en tant qu’être humain, et il mérite d’être accepté, peu importe sa performance.

 

Nous avons tous le droit de nous sentir acceptés, même si notre comportement n’est pas le meilleur ou celui attendu

 

Ecrivez votre article ici...


Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.