68 rue de Tivoli, 57070 Metz
+33 6 47 87 72 77
Du Mardi au Jeudi de 17h à 20h. Les Vendredi et Samedi de 14h à 20h.
Céline Thiriat, Sophrologue à Metz
Céline Thiriat
Sophrologue à Metz
 
Céline Thiriat, Sophrologue à Metz

LA SIESTE

On en pense quoi de la sieste ? Faut-il la faire ou l’éviter quand on a des troubles du sommeil ? Déculpabilisons, la sieste correspond à un réel besoin physiologique, tout ne sera qu’une question de durée, et donc, d’équilibre !

 

Mais combien de temps alors ?

Pour que la sieste soit bénéfique, il faut qu’elle soit raisonnable c’est-à-dire autour de 20 minutes, 30 maximum.

La durée optimale de la sieste est de 10 minutes, on parle alors de « micro sieste » ou de « sieste flash ». Cette durée serait la plus favorable à l’organisme. Avec des effets ressentis jusque 2h30 après.

Une sieste trop longue peut causer une certaine somnolence post réveil, et ses effets ne sont pas plus durables que ceux d’une sieste de 10 minutes.

 

Les bénéfices :

Lors de la sieste le corps se détend mais reste sensible aux stimuli extérieurs. Le sommeil est léger, du coup vous êtes rapidement de nouveau opérationnel après vous être réveillé.

La sieste contribue à réduire le stress, favorisant le ralentissement de la respiration, le rythme cardiaque, le relâchement des muscles ce qui permet une véritable détente du corps et de l’esprit favorable à la relaxation.

Elle permet de réduire la fatigue et d’augmenter la vigilance, en fournissant à l’organisme un regain d’énergie. Elle abaisse le métabolisme de base et offre davantage d’énergie afin de mener à bien la digestion.

La pratique quotidienne de la sieste permet à long terme de prévenir certaines pathologies liées au stress et à l’anxiété

Elle permet également un gain de concentration et d’efficacité, et améliore les performances physiques et cognitives. Ça augmente tout simplement le niveau de vigilance !

 

Les limites :

Les siestes trop longues pourraient reculer le sommeil du soir. Elles sont d’ailleurs fortement déconseillées en cas d’insomnie.

Il est préférable de programmer un réveil afin de ne pas sombrer en plein milieu de la journée !

 

Enfin, garder en tête que si une sieste n’est pas toujours envisageable, s’allonger ou s’asseoir, fermer les yeux et se détendre, même sans dormir, et éventuellement réaliser quelques étirements et respirations profondes, est déjà bénéfique à l’organisme, permettant de reposer le corps et l’esprit.

 

Ces informations sont issues de la formation en E-learning Naturo’Morphée dispensée par Cyrielle Caumont Naturopathe – Nana-turopathe Formations                              


Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.